Mises à jour de février, 2013 Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Net-trainers 16 h 55 min le 21 February 2013 Permalien | Réponse  

    Des formations à distance largement accessibles 

    photo JCMLa formation en réseau est une formation ouverte à distance (FOAD). Pour que la notion d’ouverture ne reste pas simplement l’initiale d’un sigle, l’organisme de formation doit rendre la formation largement accessible. L’accessibilité mettra en œuvre des aménagements pédagogiques, humains et techniques, notamment au niveau de la plateforme internet, support de la formation en réseau, et des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) associées. Si les avantages pour les publics visés sont évidents, ceux pour les organismes le sont moins et certains pourraient montrer quelques réticences, évoquant des surcoûts ou des difficultés de mise en œuvre. Or, l’accessibilité est une réelle source d’avantages pour l’organisme.

    Quels peuvent être les freins à l’accessibilité d’une formation à distance ?

    Les questions d’accessibilité ne concernent pas seulement les personnes en situation de handicap physique ou sensoriel. Certes, dans le cas de la formation en ligne, les déficiences visuelles ou motrices seront à prendre en compte. Comment faire en sorte que les contenus soient vus et exploitables par quiconque ? L’écran et les outils de navigation sont des paramètres importants. Tous les apprenant-e-s n’utilisent pas le clavier « classique ». Des personnes atteintes de handicap physique utiliseront un clavier adapté, des raccourcis clavier ou un écran tactile. D’autres n’utilisent pas d’écran ou de souris (cas des personnes aveugles) et une information accessible uniquement par  ce biais ne le sera donc pas pour ce public.

    Pour autant, les questions d’accessibilité peuvent aussi être liées à des déficiences techniques, et en premier lieu à la vitesse de connexion. Tout le monde ne dispose pas d’une connexion à haut-débit. Selon un rapport du Sénat paru en juillet 2011, 23% des foyers avaient une connexion inférieure à 2 Mb/s et 450 000 foyers n’étaient toujours pas éligibles au haut débit (1). Une personne doit donc pouvoir désactiver l’affichage des images pour surfer plus vite. Par ailleurs, tous les apprenant-e-s ne disposent pas des mêmes logiciels. La compatibilité des outils et formats de documents utilisés est donc un critère essentiel d’accessibilité des contenus.

    L’accessibilité concerne tout le monde, nous sommes tous à un moment de notre vie en situation de handicap temporaire : un bras ou une main immobilisé, des lunettes cassées, une connexion internet défaillante, un dysfonctionnent du clavier ou de la souris, un écran d’ordinateur brisé… Le vieillissement de la population est aussi un élément à prendre en compte. Le nombre de personnes subissant une déficience visuelle augmente.

    Quels sont les avantages de l’accessibilité pour un organisme proposant des formations  à distance ?

    Le premier point, que l’on peut difficilement qualifier d’avantage, est le respect de la législation. En travaillant sur l’accessibilité des formations les organismes sont en conformité avec la loi de février 2005 (en France) sur le handicap et les modifications du 1er janvier 2006. Cet argument devrait suffire par lui-même, mais les organismes étant souvent mus par une logique économique, les avantages commerciaux et économiques ont souvent plus de poids. Or, ceux-ci sont nombreux.

    En ouvrant son offre de formation à un public élargi, l’organisme ouvre son champ de prospection à de nouveaux clients. C’est un argument économique de taille, quand on sait que les personnes en situation de handicap temporaire ou permanente représentent plus de 30% de la population française (2). On perçoit les avantages concurrentiels de s’adresser à une audience élargie et cette démarche d’accessibilité pourra d’ailleurs être exploitée dans la communication de l’organisme, en affichant sa responsabilité sociale, par exemple au travers d’une certification.

    L’accessibilité est par ailleurs source d’innovations et d’améliorations, qui offriront un avantage concurrentiel mais aussi une meilleure maîtrise des coûts et donc au final une meilleure rentabilité économique.

    En interne, la réflexion que va nécessiter la mise en œuvre de l’accessibilité permettra de s’interroger sur les moyens de travailler de manière plus souple, plus personnalisée, plus efficiente. Elle permettra de faire rentrer les équipes dans une démarche d’amélioration continue et de mesure de la performance.

    Les aménagements techniques, notamment le respect des normes W3C (3) pour la plateforme de formation, permettront de réaliser des économies conséquentes au niveau des coûts de fonctionnement du site, des coûts de maintenance et des coûts de développement, ainsi que le détaille Mathieu Faure sur son blog dédié à l’accessibilité (4). Un site accessible est par ailleurs mieux référencé dans les moteurs de recherche. On sait par exemple que Google s’appuie sur les textes des sites et ne tient pas compte des images dans ses critères de référencement. On observera ainsi une diminution des coûts de référencement.

    Avec une plateforme de formation à distance qui applique les règles de l’accessibilité, les utilisateurs-trices bénéficieront du travail effectué sur les contenus et l’ergonomie du site (navigation, moteur de recherche…). Ils accèderont plus facilement à l’information qu’ils cherchent, diminuant ainsi le coût de support technique. Ce poste budgétaire pouvant être important dans une formation en réseaux, les économies réalisées sont un argument de poids. Par ailleurs, les pages des sites accessibles ont un poids moindre. L’internaute constatera une diminution du temps de chargement et donc plus d’efficacité dans sa navigation, accentuant encore la satisfaction. Un site présentant une bonne ergonomie sera plus apprécié et donc plus fréquenté.

    Ainsi, mettre en œuvre une démarche d’accessibilité est un acte social. Les organismes de formation ont des responsabilités et des devoirs envers les publics désavantagés. Ce devoir peut être rempli a minima et être vécu comme une contrainte. Il peut aussi être vécu comme une opportunité d’améliorer son offre et ses méthodes, pour au final, créer de la valeur et réduire les coûts.

    Stéphane Truchot & Karine Affaton

    Sources :

    1) Rapport du Sénat. Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, 6 juillet 2011

    2) http://www.agefiph.fr/Actualites/9-6-millions-de-personnes-handicapees-selon-l-Insee

    3) http://www.w3.org/standards/

    4) http://www.blog-accessibilite.com/blog/2005/09/27/76-avantages-concrets-de-laccessibilite

    Publicités
     
  • Net-trainers 16 h 44 min le 13 December 2012 Permalien | Réponse
    Tags : , formation à distance,   

    Colloque ENTA 2012 : « 2002-2012, une décennie de FOAD… et ensuite ? » // Extraits Vidéo 

    A l’occasion de son 10ème anniversaire, l’ENTA a réuni le 8 juin dernier quatre-vingts professionnels et professionnelles de la formation en réseau, à l’université de Toulouse 1 Capitole, autour d’un colloque intitulé « 2002-2012, une décennie de FOAD… et ensuite ? » >> Voir synthèse du colloque

    Nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur cet évènement au travers de quelques extraits vidéo.

    Introduction

    Les freins socio-économiques au développement de la FOAD (Michel Lisowski)

    2002-2012 : une décennie de FOAD… et ensuite (Françoise Gérard)

    Réalisation : Vincent Gachod, Centre Audio-visuel & Multimédia, Université de Toulouse 1 Capitole

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler