Invitation à échanger sur la formation en réseau

 A ceux, nombreux, qui depuis le début de l’aventure Net-Trainers, nous demandaient ou s’étonnaient du fait que Net-Trainers n’avait pas de blogue[1], nous répondions que nous y pensions ! Aujourd’hui, c’est chose faite !

Nous aurons mis 10 ans pour apprivoiser l’idée et la mettre en oeuvre. Les espiègles ne manqueront pas de souligner que la gestation a été un peu longue ; ils auront raison. Et pourtant, c’est le temps qu’il nous aura fallu pour, peut-être davantage éloignés des effets de mode, décider de faire un pas de plus avec les professionnels de la formation ouverte et à distance, de la formation en réseau. Il est donc légitime de se demander pourquoi aujourd’hui un nouveau blogue sur cette thématique ? Quelles sont nos intentions ? Qu’attendons-nous de cette pratique du cyber-carnet[2] ? Que proposons-nous à la communauté ?

C’est sans aucun doute un truisme d’affirmer que pour publier un blogue, il faut avoir des choses à dire ! Cela n’a pourtant rien d’évident. Encore faut-il que cela soit pertinent par rapport à notre histoire, nos perspectives, notre philosophie de la formation, nos partis pris théoriques, notre pratique et aussi ce que nous sommes tout simplement en tant qu’êtres humains. Encore faut-il que nous nous sentions prêts à assumer, à soutenir les positions que nous allons tenter d’éclairer au fil de nos publications.

Aujourd’hui, à partir du cheminement singulier de Net-Trainers, nous souhaitons témoigner de notre engagement et de l’exigence avec laquelle nous avons accompagné quelques 200 professionnels de la formation dans leurs parcours de qualification. C’est à partir de cette expérience, modeste et rigoureuse, que nous souhaitons nous adresser à l’ensemble des acteurs et actrices qui s’intéressent à la formation à distance et à la formation en réseau. C’est à partir de cette expérience que nous prenons le risque de témoigner, de publier.

La médiatisation de notre expérience au travers d’un blogue est en consonance avec l’approche pédagogique constructiviste proposée dans la formation Net-Trainers. Giambattista Vico pionnier du constructivisme affirmait que « le vrai est dans le faire même ». Dans cette lignée, nous souhaitons que notre/votre blogue permette à partir d’un point de vue exprimé et de questions posées, de délibérer afin d’enrichir le propos initial. Nous espérons que ce blogue, dans un faire de l’écriture, permette à chacun de construire et de soutenir son point de vue avec, pour, contre, au travers des articles proposés. Nous souhaitons susciter la réflexion à plusieurs, l’échange coopératif, la formalisation et la diffusion de savoirs et de pratiques. Nous souhaitons que ce blogue soit un espace de rencontre, de (re)création coopérative sur la formation ouverte et à distance et la formation en réseau, un laboratoire qui facilite la recherche, l’interrogation, le tâtonnement. Ainsi, notre/votre blogue aura non seulement des vertus pédagogiques mais aussi et peut-être surtout, des vertus sociales et citoyennes au sein de la communauté de ceux et celles qui font le quotidien de la formation en réseau.

Pour ce faire nous proposons des articles rédigés quelquefois dans un style plutôt spontané dans l’idée de l’essai, d’autres fois dans un style plus certain car plus documenté mais toujours dans un esprit interrogatif. Nous proposerons également quelques viatiques pour soutenir les cheminements des uns et des autres. Ce blogue s’enrichira de vos idées, de vos remarques. Nous espérons aussi qu’il constituera une ressource et nous recommandons à ceux et celles qui trouveront un intérêt à reprendre tout ou partie des contributions de citer les sources et les références. Nous vous en remercions.

Toujours difficile de conclure un éditorial…  La référence poétique peut nous y aider tant il est vrai que depuis la nuit des temps, les poètes nous accompagnent par la métaphore à échafauder des scénarios de vie, à imaginer notre travail, à concrétiser notre rapport à l’autre.  Antonio Machado[3] ne nous dit-il pas qu’aucun chemin n’est tracé par avance et que « le chemin se fait en marchant … » ? Fernando Pessoa[4] ne nous dit-il pas que « parce que chemin et route sont de terre, (et) l’important c’est d’avancer » ? Octavio Paz[5] ne nous met-il pas en garde contre l’idée que nous pourrions chacun seul réaliser nos œuvres quand il écrit « En vérité, seuls, nous ne sommes pas, nous ne sommes jamais sinon vertige et vide … »? Saisissons ces propositions poétiques ou ces aphorismes comme des concepts actionnables, comme des viatiques méthodologiques pour illustrer notre intention et notre invitation à nous rejoindre. Saisissons ces propositions, tout simplement, pour cheminer ensemble plus loin.

Alain Taché – Président de l’ENTA


[1] Graphie recommandée par l’Office Québécois de la Langue Française – OQLF

[2] Synonyme attesté par l’OQLF